Le stress vous tue: protégez-vous

Stppez le stress  

          Comment en 3 coups de fourchette piler le stress

Le stress est la chose au monde la mieux partagée et la plus décriée… Un bref stress,  c’est bon pour mettre le cerveau en alerte, mobiliser l’énergie, dominer les événement et depuis le paléo, on est équipé pour ça… Mais lorsqu’il devient chronique, la situation est plus délicate car  stress peut mener à des issues… fatales. En stressée, passée pro, j’ai vu de très/trop près, les problèmes de santé qu’il générait et, bien entendu, j’ai voulu m’en débarrasser. Surtout lorsque j’ai su que moins de stress voulait dire plus de vie! Alors, j’ai appris à m’en protéger  d’abord en décortiquant ses mécanismes et j’ai cherché de vrais boucliers dans l’ alimentation pour gérer ce poison subtil. Et puis encore, le stress fait vieillir… Et aussi grossir et ça, ça intéresse qui?

  Comment ça se passe?

Il faut savoir que lorsque déboule une poussée de stress, toute une cascade hormonale se met en route, capitale, cependant, pour notre survie. Mais en cas de stress durable,  adrénaline, noradrénaline, en surabondance poussent aux risques cardio-vasculaires. Quant au cortisol, son rôle devient sujet à problèmes: il va augmenter le cholestérol, favoriser la résistance à l’insuline, la croissance et la multiplication des cellules graisseuses, encourager les problèmes cardiaques, pousser à la baisse du système immunitaire et  à l’épuisement, ralentir la thyroïde.  Les aliments seront moins bien absorbés, le sommeil perturbé et les envies de grignotage, irrésistibles. C’est grave docteur? Hé oui, surtout quand ça devient permanent!

Mais la bonne nouvelle c’est qu’une alimentation bio peut déjà riposter et se révéler un puissant levier anti-stress.  Voyons les dessous de l’affaire…

 Les aliments ennemis  du stress 

 Si d’autres techniques anti-stress, relaxation, mindfulness, yoga sont validées, l’alimentation anti-stress a son mot a dire et les nutriments leurs rôles à jouer.  Donc pour une action anti-âge et minceur voici le mode d’emploi:

D’abord stimuler la sérotonine – qui apporte un apaisement, un vrai calme, et un bon sommeil – et  qui sera stimulée par la consommation de dinde, algues,  œufs et soja. La banane ainsi que les poissons gras sauvages (au moins 2 fois par semaine) participent aussi à ce festin sérotoninergique.

Piqure de rappel :  si vous consommez de l’aspartame sachez qu’elle diminue votre taux de sérotonine.

Ensuite branchez le magnésium– facilitateur d’adaptation aux situations stressantes- C’est dans les algues que l’on en trouve le plus ensuite dans le cacao, le germe de blé, les pois cassés et les oléagineux (mangez-en une vingtaine par jour). Les eaux minérales ( Hépar, Contrex) en sont pourvues.

Et puis la vitamine B6– qui potentialise l’effet du magnésium et aide aussi à stabiliser l’humeur. On la trouve surtout dans les abats (foies de veau et de volaille, à acheter bio). Et aussi dans la viande, la volaille, la levure de bière, le jaune d’œuf et les produits laitiers.

Enfin, la vitamine C– qui peut juguler les niveaux d’hormones du stress en renforçant le système immunitaire. Une étude montre que chez des personnes ayant une pression sanguine élevée, la prise de vitamine C abaisse rapidement cette pression sanguine ainsi que les niveaux de cortisol  juste avant une action stressante.

Donc, bien sûr, pensez aux légumes crus qui apportent un bouquet de vitamines et de fibres. De plus, l’action mécanique de croquer va détendre les mâchoires coincées par le stress et libérer la tension !

Mais surtout, régalez-vous au goûter : Autour de 17h, c’est le seul moment où le corps est prêt à recevoir un peu de sucre, ce qui va amplifier la montée de sérotonine. Pour vous offrir une soirée détendue, mangez-donc des fruits, secs et frais (la banane n’est pas mal du tout), un peu de chocolat, noir bien sûr. Arrosez ce goûter de thé (4 tasses par jour abaissent le niveau de cortisol dans les situations stressantes) plutôt que de café (qui va augmenter la pression sanguine et faire grimper les hormones du stress.)

 Les amis du stress ne sont pas vos amis:

Donc, évitez  les graisses trans, les sucres raffinés, les farines blanches, le tabac, la junk food et les aliments dont l’index glycémique est élevé. Et votre zénitude vous dira merci.


Opt In Image
Ne manquez pas mon ebook pour encore plus de recettes ou prenons RDV ensemble pour passer à l'action!

Commentaires

Laisser un commentaire