Roulez jeunesse avec Nutridelix

Dix ans de moins dans votre assiette et en gros lot, longévité et libido au top niveau. Un rêve ? Mais non. Se sentir longtemps jeune et frais n’est pas si chimérique. En effet, nos gènes n’ont que 30% de responsabilité dans la longévité, tout le reste est conditionné par le style de vie et l’attention portée à la forme.

Les 10 erReurs diététiques qui vous rajoutent 10 ans

  • Oublier les protéines animales
  • Zapper les fruits et les légumes
  • Griller, frire, rôtir, gratiner, rissoler, caraméliser
  • Choisir les mauvais gras
  • Cuisiner à haute température
  • Consommer de la viande rouge
  • S’empiffrer de sucre
  • Se repaître de céréales raffinées
  • Manger pollué ( pesticides, additifs, mycotoxines, métaux lourds…)
  • Engloutir trop de calories

Questions pour un champion de l’anti-âge : le docteur Claude Dalle

IMG_2883

Il est le meilleur ami de nos gènes. Le docteur Claude Dalle a mis au point le régime qui relie les gènes à l’alimentation. Il y a de quoi être scotché par cette  idée novatrice selon laquelle nous n’avons pas besoin de nous nourrir comme tout le monde car chacun de nous est unique et surtout différent. Donc, mangeons ce qui nous convient. Dans son livre « La Nutrigénétique » ( éditions Romart) , on dépiste les pollutions coupables, les aliments saboteurs mais, happy end, on découvre le programme alimentaire qui nous va comme un gant de velours.

Quel est l’impact de la nutrition dans le domaine de l’anti-âge ?

Il est essentiel et central car c’est la nutrition qui, la première, régule le corps, y compris pour mettre à l’heure notre horloge biologique. De plus, la qualité de nos nutriments est le premier médicament majeur de longévité chez l’homme.

La nutrigénétique, à quoi cela sert-il ?

La nutrigénétique permet à chacun d’adapter sa nourriture à ses gènes et d’éviter certaines maladies. Les aliments que nous prenons influencent l’expression de nos gènes, qui eux contrôlent notre santé. Le lien est évident et l’identité génétique de chacun est un grand pas dans la prévention des maladies.

QUELS SONT LES BONS HORAIRES POUR OPTIMISER LES NUTRIMENTS ?

Des protéines animales le matin, très peu ou pas de sucre le soir. Par contre des sucres à index glycémique bas vers 17h et surtout des repas à heures régulières. En effet, manger à heure fixe donne l’heure au cerveau, qui en a bien besoin pour toutes ses sécrétions, dont les sécrétions hormonales. Les oméga 3 des poissons seront plus efficaces le soir, par exemple.

QUELLES SONT LES BONNES DOSES ALIMENTAIRES ?

Celles qui vous donnent un indice de masse corporelle autour de 20-22. Au-delà il y a danger de voir la graisse abdominale, surtout après la ménopause et l’andropause, arriver rapidement et là, c’est  mauvais signe pour notre santé.

ET VOUS, QUEL EST VOTRE MENU JOURNALIER ?

Au petit-déjeuner, un fruit avec soit du  jambon sec, soit un oeuf. A déjeuner du poisson avec des légumes et un  fruit. Parfois, fruits secs vers 17h ou alors du chocolat noir. Enfin le diner est léger avec du poisson gras ou de la viande blanche accompagnés de légumes. En tous cas, très peu de vin et peu de viande rouge.

Le docteur Claude Dalle est: President of WOSIAM, Président de la FSAAM, Scientific Director of the World Anti-Aging Congress, Chargé d’enseignement à Paris-Descartes.

Opt In Image
Ne manquez pas mon ebook pour encore plus de recettes ou prenons RDV ensemble pour passer à l'action!

Laisser un commentaire